• POSTÉ LE :
  • 2 RÉACTIONS

Les défis auxquels sont confrontées les femmes dans les mosquées

Les mosquées sont des lieux de culte pour les musulmans, et sont les lieux les plus importants pour la pratique de l’un des piliers de l’islam. Historiquement, les femmes ont rencontré des difficultés pour accéder aux mosquées, car elles étaient souvent exclues de ces espaces importants en raison de normes culturelles et religieuses souvent mal comprises. Récemment, cependant, des efforts ont été déployés pour améliorer l’accès et la représentation des femmes dans les mosquées. Si des progrès ont été réalisés, les femmes doivent encore relever de nombreux défis. Dans ce billet, nous aborderons les difficultés que rencontrent les femmes pour accéder aux mosquées et nous explorerons les solutions possibles pour améliorer leur accès.

Les racines historiques de l’exclusion des femmes dans les mosquées

Historiquement, à l’époque du prophète de l’islam Muhammad (Paix et salutations sur lui), la mosquée était un espace de vie social et sociétal mais aussi et surtout cultuel. Les hommes tout comme les femmes y fréquentaient et chacun avaient sa place.

Plus tard, les femmes ont été exclues des mosquées en raison de barrières religieuses et culturelles qui ont été imposées. Dans les sociétés traditionnelles, on pensait que les femmes devaient être séparées des hommes dans les espaces religieux. Cette croyance était fondée sur une mauvaise interprétation du Coran et des Hadiths, qui stipulent que la prière de la femme a plus de valeur quand elle est faite à la maison. Par conséquent, les femmes devaient prier à la maison ou dans des sections séparées des hommes. Cette séparation de l’espace des femmes à ceux des hommes dans les mosquées s’est perpétuée jusqu’à aujourd’hui dans de nombreux pays notamment et aussi en France.

Le statut actuel des femmes dans les mosquées

Ces dernières années, des efforts ont été faits pour améliorer l’accès et la représentation des femmes dans les mosquées. Dans certains pays, comme la Turquie, les femmes ont plus de liberté à entrer dans les mosquées et dans l’espace même de ceux des hommes et ainsi à faire la prière derrière eux sans séparation de mur ou rideau. On peut remarqué ce cas unique en France dans la mosquée de Bordeaux. Mais malgré ces progrès (qui restent encore faibles), les femmes doivent encore relever de nombreux défis lorsqu’il s’agit d’accéder aux mosquées.

Défis auxquels sont confrontées les femmes dans les mosquées

Les femmes sont confrontées à une variété de défis lorsqu’il s’agit d’accéder aux mosquées. Ces défis peuvent être divisés en trois catégories principales : les difficultés d’accès physique, les difficultés d’accès social et les difficultés d’accès culturel.

« Il est difficile de trouver sa place dans une mosquée lorsque la structure n’a pas été pensée pour que la femme existe »- Nadjoua

Difficultés d’accès physique

Les difficultés d’accès physique que les femmes rencontrent dans les mosquées sont souvent dues à l’absence d’infrastructures et d’équipements appropriés. De nombreuses mosquées ont été construites sans tenir compte des besoins des femmes, et ne disposent donc pas d’installations adéquates, telles que des entrées séparées, pour que les femmes aient ainsi à éviter de devoir passer systématiquement par les hommes pour qu’ils les ouvrent. Cela pourrait faciliter l’accès aux mosquées, car elles ne peuvent pas forcément passer par l’entrée principale surtout pendant les jours des grandes prière de joumou’a (vendredi) ou des deux fêtes de aïd.

À ceux-là, s’ajoutent également des espaces qui sont réduits pouvant être beaucoup plus petits que les espaces de prière des hommes. Des barrières sont mis en place empêchant ainsi aux femmes de mieux voir et écouter l’imam ou suivre une conférence. Il se peut également que les espaces qui leur sont attribués se trouvent parfois au sous-sol où les conditions sonors et visuelles sont compliqués, comme nous a témoigné une jeune femme lors de nos interrogations sur instagram :

« Ce que j’ai toujours voulu demander aux dirigeants des mosquées, c’est ce qu’ils pensent de ces espaces attribués aux femmes dans les mosquées. Est-ce que eux-mêmes iraient prier là-bas ? Je me suis retrouvée des fois dans des caves où on entendait même pas l’imam tellement la qualité du son était médiocre. »

En outre, de nombreuses mosquées ne sont pas accessibles aux femmes et encore plus aux femmes âgées, ce qui leur poussent à ne plus fréquenter les mosquées.

 

Difficultés d’accès social

Les difficultés d’accès social que les femmes rencontrent dans les mosquées sont souvent dues à l’attitude des autres fidèles (hommes et/ou femmes). Encore dans de nombreuses mosquées, les femmes sont stigmatisées lorsqu’elles entrent dans une mosquée, et elles peuvent être confrontées à l’hostilité ou au jugement des autres fidèles, parfois même des femmes  (âgées) comme elles. Ces jeunes femmes qui veulent établir une connexion spirituelle, sont parfois critiquées ou agressées  par des autres femmes par rapport à leur tenue de prière qu’elles peuvent juger trop jolie, ou des regards et comportements inappropriés venant des hommes.

« Les frères, pensez à vos soeurs et ne les priver pas de cette acte d’adoration. C’est une obligation pour vous comme pour nous. »- Kahéna

Également, certaines mosquées ne donnent pas ou peu la possibilité aux femmes à organiser certaines activités, ou à contribuer à la vie associative de leur mosquée, car le bureau est généralement composé d’hommes.

Solutions pour améliorer l’accès des femmes aux mosquées

Afin d’améliorer l’accès des femmes aux mosquées, un certain nombre de solutions peuvent être mises en œuvre. Tout d’abord, les mosquées doivent être conçues et construites en pensant aux femmes et à leur besoin. Cela signifie, les faire participer dans les projets concernant leur mosquée, qu’elles devraient avoir des entrées qui leurs permettront d’entrer librement et à toute heure. Par ailleurs, il convient de mettre l’accent sur l’éducation des fidèles quant à l’importance du respect et de l’intégration des femmes dans la communauté de la mosquée.

De surcroît, les associations gérantes des mosquées doivent travailler ensemble pour veiller à ce que les femmes ne soient pas exclues des mosquées en raison de restrictions culturelles et religieuses souvent mal interprétées. Cela pourrait faciliter l’intégration des femmes et plus spécialement la population jeune (tranche d’âge entre 15 à 30 ans) l’accès aux mosquées, ainsi que des efforts pour changer les attitudes culturelles envers les femmes dans les mosquées. Enfin, les mosquées devraient proposer davantage d’activités aux femmes comme des cours et des ateliers, leur donner la possibilité de participer aux décisions qui sont prises au sein de leur mosquée, afin de créer un environnement plus inclusif et accueillant pour les femmes.

En conclusion, il est clair que les femmes sont encore confrontées à de nombreux défis lorsqu’il s’agit d’accéder aux mosquées. Cependant, avec les bonnes solutions, ces défis peuvent être surmontés, et les femmes peuvent obtenir un meilleur accès et une meilleure représentation dans les mosquées. En concevant les mosquées en tenant compte des femmes, en sensibilisant les fidèles sur l’importance de l’inclusion des femmes dans la communauté de la mosquée. Nous pouvons faire en sorte que les femmes aient un accès égal qu’aux hommes aux mosquées et puissent participer pleinement à la communauté de la mosquée.

Avec les bonnes solutions, nous pouvons faire en sorte que les mosquées soient des espaces sûrs et accueillants où les femmes peuvent pratiquer leur culte et se rapprocher de leur foi quel que soit leur leur âge. Avec un accès et une représentation accrus, les mosquées deviendront des lieux d’inclusion, de respect et de compréhension pour tous les fidèles.

Cet article abordait les difficultés rencontrées par les femmes pour accéder aux mosquées et explorait des solutions potentielles pour améliorer leur accès.

Poursuivons le dialogue autour de ces sujets dans la section commentaires, nous avons hâte de connaître vos retours d’expériences, suggestions et avis, tout cela dans la bienveillance in chaa Allah

Partager cet article à vos responsables de mosquée, imams et amis ou parler du sujet autour de vous.

Vos réactions 2réaction(s)

  • 1
    Rochdi 28 janvier 2023

    A ceux qui disent que les femmes sont parquées dans des caves pour faire leurs prières . Oui cela était ! Je dit était au début des lieux de prière en France ! Car il n’y avait pas de lieux proposés aux musulmans pour prier .
    Mais venez vous voir aujourd’hui en 2023 et depuis une dizaines d’années . Les femmes ont des plus belle places dans les mosquées pour prière .
    Dans la Mosquée où je prie actuellement les femmes ont même un acenseur pour aller au premier étage dans une salle climatisé l’été et chauffer l’hiver , meilleur que dans certains pays musulmans…

  • 2
    Archimed 30 janvier 2023

    Très cher Rochdi, nous ne disons pas que dans toutes les mosquées les femmes sont négligées, mais seulement dans la grande majorité des mosquées. Nous les avons visités et nous pouvons affirmer qu’il y’a encore beaucoup de choses à faire dans nos mosquées.

Réagir à cet article