• POSTÉ LE :
  • 4 RÉACTIONS

Bénévoles dans les mosquées: un malaise grandissant

Les mosquées et les associations musulmanes possèdent un trésor que beaucoup d’entreprises aimeraient avoir, sans savoir pour la plupart l’apprécier à sa juste valeur. Il ne s’agit pas de l’immobilier ni de l’argent de la Zakat, l’aumône légale, mais des bénévoles…

Être bénévole « indissociable de la foi » pour certains :

Il n’y a pas plus gratifiant que de travailler pour Allah. Le salaire auprès de Lui est le meilleur. Il est  du devoir du musulman de faire son travail avec la recherche de la Bénédiction Divine afin d’avoir de la baraka dans son salaire. Alors que dire de celui qui travaille pour Allah sans réclamer de salaire en plus de l’emploi qui lui permet de subvenir à ses besoins. N’importe quel bénévole vous le dira, on termine son heure ou sa journée d’activité le cœur léger et l’esprit apaisé. Que l’on dirige la prière, anime un cours ou nettoyons la mosquée, cela est tout aussi bénéfique pour celui qui agit que pour la communauté. Pour certains musulmans, ce temps donné pour aider les autres est aussi indissociable de leur foi que le fait d’accomplir des actes surérogatoires. Participer à la vie de la mosquée ou à la vie associative et ne pas hésiter à faire des efforts pour cela est pour beaucoup indispensable. On peut citer l’exemple donné par le meilleur des hommes, le Prophète (‘alayhi salat wa salam) qui lors de la construction de la première mosquée de Médine avait participé activement, portant les briques et les troncs d’arbres. Preuve qu’agir pour le bien de tous est source de beaucoup de bénéfices pour celui qui est volontaire.

 

Les bénévoles juste bon à agir sans avoir de retour?

Notre confrère de @Ajib.fr le soulignait sur Twitter :

« Il y a des mosquées qui dépensent des millions d’euros pour leur construction et peinent à payer  convenablement imam et professeurs… » 

Il est dommage que l’on construise aujourd’hui de sublimes mosquées et que personne ne pense à l’après, au futur fonctionnement de la mosquée. L’imam, figure centrale et représentative de la mosquée ne mérite-t-il pas un poste au sein de la mosquée ? Peut-on s’offrir le plus cher et le plus beau des carrelages pour la salle de prière et ne pas indemniser celui qui officiera dans cette même salle ?

L’entretien de la mosquée, l’aide aux personnes en difficulté, l’enseignement, l’accueil des visiteurs, l’écoute des familles (deuils, conflits familiaux), la cuisine et beaucoup d’autres activités sont souvent gérées par des bénévoles. Et certains considèrent cela comme une activité professionnelle au niveau de l’engagement moral et du temps consacré. S’ils ne réclament pas de salaire car ils œuvrent pour Allah, ne méritent-ils pas encore plus de considération ? Un matériel adéquat et en état de fonctionner ou encore de l’aide du coté administratif serait la moindre des choses.

Petite précision importante au sujet du matériel et des locaux pas ou mal entretenus : un président d’association est pénalement responsable des membres agissant au nom de son association ainsi que des visiteurs au sein des locaux associatifs. Si l’un d’eux se blesse ou a un litige en agissant au nom de celle-ci, cela peut se retourner contre l’organisme et donc son représentant légal: le président. Ajoutons à cela la responsabilité devant Allah pour celui qui est « chef » d’un groupe. De quoi faire réfléchir certains.

 

Comment mieux vivre la relation responsable-bénévole ?

À ce jour la situation devient critique dans certaines mosquées. Des bénévoles manquent a l’appel pour le mois de Ramadan (A lire: Préparation du mois de Ramadan, appel aux bénévoles ), des fidèles se retrouvent pris en tenaille entre les bénévoles quittant leurs postes et les responsables criant à la trahison. À ces conflits s’ajoute souvent le nationalisme dont font preuve certains, désignant la mosquée comme étant celle d’une origine ethnique et non comme celle de tous les musulmans de la ville. Parfois même la justice s’y trouve mêlée et notre communauté n’en sors pas grandit.

Il est temps d’améliorer la relation responsable-bénévole in shâ Allah

Bien-sur les moyens financiers des mosquées, ne sont pas énormes et ne permettent pas de concrétiser tous les projets et besoins des bénévoles. Mais organiser de temps en temps une rencontre entre bénévoles et responsables autour d’un thé et quelques gâteaux, leur proposer de se présenter au conseil d’administration, leurs donner des responsabilités, écouter leurs besoins et leurs fixer un budget pour cela, faciliter les projets ne demandant pas ou peu de moyens (collecte de vêtements, soirée spirituelle, etc…), répondre à leurs mails et soutenir réellement leurs projets en validant des demandes auprès d’organismes extérieurs sera un réel changement et une vraie prise en compte de leur travail. Il est également possible d’envisager que l’imam obtienne un poste de salarié au sein de l’association au titre d’animateur ou d’homme d’entretien. Des subventions de l’État au titre de l’aide à l’embauche peuvent être versées. Ce sera ensuite à l’imam de ne pas se limiter uniquement à sa mission et d’aller au delà.

De même pour les professeurs chargés d’éduquer les générations futurs.

Le plus important est de maintenir un dialogue permanent et courtois entre les bénévoles et l’équipe dirigeante et que chacun se rappelle la raison première de sa mission : rechercher la satisfaction d’Allah. On se doit de passer outre les origines, l’âge ou le niveau social de celui avec qui on travaille. Que chacun, durant ce Ramadan 2012, trouve sa place et profite pleinement de sa joie d’être bénévole in shâ Allah.

Emilie

Vos réactions 4réaction(s)

  • 1
    Oum Muhammad 17 juillet 2012

    Salam aleykoum,

    très bon article, baarakaLlahoufikoum

  • 2
    Dada 22 juillet 2012

    Bonjour j aimerais savoir comment faire pour devenir benevole?
    Merci et bon ramadan

  • 3
    Emilie 1 août 2012

    à Dada :

    Pour devenir bénévole, adressez-vous tout simplement à votre imam ou au président de la mosquée. Ils devraient accueillir votre candidature avec plaisir incha Allah.

  • 4
    anaula 25 août 2012

    Pour devenir bénévole doit on être musulman ? Ce n’est pas une question idiote pour moi.
    Merci

Réagir à cet article