• POSTÉ LE :
  • 2 RÉACTIONS

Mosquée de Bordeaux : vers un projet à 20 millions d’euros

projet-mosquee -mea

Le futur projet d’espace cultuel bordelais, porté par l’imam Tarek Oubrou et par la Fédération musulmane de Gironde avance difficilement.  

Selon les dires de Charafeddine Mouslim, secrétaire général de la FMG, un concours a été lancé dans le but de choisir l’architecte qui dessinera le futur espace cultuel, et tout ceci dans une meilleure harmonie possible.

Cinq architectes sont en lisse. Et un seul sera retenu. Ils devront rendre leur dossier en avril, et c’est après cela qu’une décision sera prise pour le choix de l’architecte.

En ce qui concerne le potentiel futur terrain, il se situerait entre la caserne des pompiers de Benauge et le lycée François-Mauriac, d’une superficie de 7000m².

Le terrain appartient à la mairie de Bordeaux, et celui-ci n’est toujours pas vendu à la communauté musulmane bordelaise, car les fidèles attendent toujours une estimation du terrain.Les membres de la fédération insistent sur le fait que la demande d’un nouveau lieu de culte est assez urgente compte tenu du manque de place dans les autres mosquées des environs.

La future mosquée pourra accueillir 3500 des 70 000 fidèles de la région bordelaise.

Mais la signature du terrain ou encore la désignation d’un architecte ne sont pas les seuls « freins » pour la bonne avancée du projet.

Qui financera ce projet ?

Avec un projet avoisinant les 20 millions d’euros, la question du financement est à se poser. Ayant des difficultés à rassembler la somme nécessaire, la FMG recherche des financements.

« Nous allons lancer une souscription pour nous aider lors d’un événement culturel en mai. Nous y présenterons le projet que nous avons sélectionné au public et nous lancerons une souscription pour nous aider à financer le projet » dit l’imam Tarek Oubrou.

Il faut savoir que le projet d’une grande mosquée à Bordeaux est dans l’esprit des bordelais depuis des dizaines d’années. En effet, Bordeaux fait partie de ces quelques grandes villes de France qui ne possèdent pas de grande mosquée digne de ce nom. Les querelles intestines ont toujours freiné l’avancement du projet. Les musulmans par manque de place sont contraints d’aller parfois jusqu’à la mosquée de Mérignac. 

 

Vos réactions 2réaction(s)

  • 1

    Notice: Only variables should be assigned by reference in /homepages/6/d273408500/htdocs/wp-content/plugins/subscribe-to-comments/subscribe-to-comments.php on line 590
    abu jaleel 20 décembre 2013

    Avec un imam (Tarek Oubrou) qui renie le hidjab de la femme musulmane, ca donne pas trop envie de participer au projet !

    Tarek Oubrou à l’Express : « Quant au voile, je n’ai trouvé aucun texte qui oblige la femme à se couvrir la chevelure »

  • 2

    Notice: Only variables should be assigned by reference in /homepages/6/d273408500/htdocs/wp-content/plugins/subscribe-to-comments/subscribe-to-comments.php on line 590
    hedi 29 décembre 2013

    projet pharaonique 20 millions d’euros c’est enorme. c’est du gaspillage. c’est d’ecoles pour nos enfants dont nous avons besoin.

    la situation est grave

Réagir à cet article