• POSTÉ LE :
  • 1 RÉACTIONS

Islamophobie: quatre mosquées profanées en un week-end

Agir contre l'islamophobie

Islamophobie. Week-end inquiétant, quatre mosquées ont été profanées en deux jours. Dimanche matin c’était les musulmans d’Ozoir-la-Ferrière qui découvraient leur mosquée couverte de tags Nazis. Plus tôt dans le week-end, dans la nuit de vendredi à samedi, des tags ont été découverts sur  la mosquée Al Fath à Besançon. Dimanche, toujours à Besançon, une autre mosquée a également été taguée, la mosquée As sunna.  Les deux mosquées ont le point commun d’avoir été profanées par un graffiti représentant une étoile de David.  

Et de quatre

On apprend par le CCIF qu’une quatrième mosquée a été la cible d’un acte islamophobe ce week-end. Dans l’Ain la mosquée de Meximieux a reçu dans sa boîte-aux-lettres une enveloppe contenant des tranches de jambon. Ce n’est pas la première fois que cette mosquée est la cible d’individus islamophobes.

Immédiatement après la découverte de cette enveloppe, les responsables de la mosquée se sont rendu à la gendarmerie pour porter plainte, une plainte qui a été refusée parce que le courrier contenait que des tranches de jambon. Il aurait fallu que le courrier soit accompagné d’un message d’insulte et de menace pour que la plainte soit valide.

Le CCIF a saisi l’affaire après avoir été contacté par les responsables de la mosquée.

L’attitude de la gendarmerie traduit bien l’opinion des autorités publiques envers les musulmans et leurs mosquées.

Quatre mosquées profanées en deux jours, la situation est inquiétante. Il faut agir ! 

bannière CCIF adherer

Vos réactions 1réaction(s)

  • 1

    Notice: Only variables should be assigned by reference in /homepages/6/d273408500/htdocs/wp-content/plugins/subscribe-to-comments/subscribe-to-comments.php on line 590
    zorro 4 février 2013

    salam aleikoum
    Immédiatement après la découverte de cette enveloppe, les responsables de la mosquée se sont rendu à la gendarmerie pour porter plainte, une plainte qui a été refusée parce que le courrier contenait que des tranches de jambon. Il aurait fallu que le courrier soit accompagné d’un message d’insulte et de menace pour que la plainte soit valide.
    ces gendarmes sont nuls et complicent de ses islamophobes ,ils ne savent pas que chez les musulmans le porc est un animal impur donc envoyer des tranches de jambon par courrier à la mosquée de méximieux est un acte criminel et provocateur.

Réagir à cet article