• POSTÉ LE :
  • 0 RÉACTIONS

L’histoire de l’arrivé de l’Islam aux Bahamas

Mots clés : > > >

Jamaa' Ahlus Sunnah Bahamas 

Les preuves historiques locales démontrent que des musulmans ont vécu aux Bahamas à l’époque de l’esclavage. Quelques preuves peuvent être trouvées au Ministère de la Culture et de l’éducation, dans un livret intitulé «Aspects of Slavery»  dans lequel on peut notamment lire une lettre adressée à un gouverneur de l’époque. Probablement rédigée par un Prince africain de la tribu Ibo qui fut enlevé par des vendeurs d’esclaves. Il put leur échapper suite à la capture du navire négrier dans lequel il se trouvait par la Royal navy qui conduisit alors l’embarcation vers les Bahamas. La lettre rédigée en arabe contiendrait également des passages du Coran. Il est intéressant de noter que ce courrier détruit le mythe affirmant que tous les Africains d’antan étaient illettrés. Ces ancêtres emmenés sur ces îles durant la traite des noirs, n’étaient pas en mesure de pratiquer leur foi, par conséquent l’Islam n’y a pas prospéré.

Il transforma sa maison en mosquée

À la fin des années 1960 un habitant du nom de Bashan Saladin qui faisait la Da’wah (invitation à écouter le message de l’Islam) auprès des habitants transforma sa maison en mosquée. À cette époque on pouvait déjà constater que quelques hommes s’étaient reconvertis. À Nassau, la capitale, il n’y avait pas d’Université, donc pour l’enseignement général les étudiants devaient rejoindre les États-Unis et souvent à leur retour ils avaient embrassé la foi musulmane.

En 1977, un docteur originaire du Bengladesh se nommant Ghulam Muazzam est venu travailler en tant que pathologiste à l’Hôpital Princesse Margaret. Quand il a découvert qu’il y avait des musulmans sur l’île il a proposé de les aider à étudier le Coran. Il lisait des versets du Coran en arabe, puis les traduisait en anglais pour leur compréhension. Il leur a également enseigné les rudiments de base de la langue arabe.

Plus tard la même année, un des habitants invita un professeur du Pakistan prénommé Khurshid  Abdullah.
L’enseignant âgé de 80 ans les aidait à mémoriser les dix dernières sourates du Saint Coran. Ils se rejoignaient pour la prière de Maghreb et étudiait jusque la prière de l’Isha. Il leur apprenait également à lire et à écrire. Son épouse se chargeait de l’apprentissage des femmes.

La Jamaat s’organise

Ce ne sont bien entendu que quelques exemples parmi tant d’autres, permettant d’expliquer le développement de l’Islam aux Bahamas. En 1990, la communauté musulmane s’est établie en tant qu’organisation religieuse officielle. La Jamaat (communauté) a commencé par faire ses réunions dans les maisons des frères et sœurs, puis au fil des ans et grâce aux généreux dons de musulmans de l’étranger ils ont pu acheter un terrain sur lequel ils ont fait construire une Mosquée, une école, une résidence pour l’imam ainsi qu’un centre d’affaires.

La communauté musulmane dans les Bahamas est une communauté relativement petite mais très active qui a connu une croissance régulière de ses membres au fil du temps. Elle constitue moins de 1% de la population Bahamienne.  Elle est souvent ignorée et marginalisée à bien des égards. Par exemple, les journaux locaux sont réticents à couvrir les événements relatifs à l’islam et aux musulmans. Ils sont également confrontés à des problèmes dans l’exercice de leurs activités professionnelles, comme beaucoup d’autres frères et sœurs en religion à travers le monde.

La communauté est très impliquée dans le travail social, elle organise par exemple des distributions de vêtements pour les plus démunis. Elle tente de faire entendre sa voix sur un éventail de sujets, allant de la criminalité dans la société à l’image négative de l’islam reflétée par les médias. Lorsque le gouvernement a créé le Conseil du développement social national, la communauté musulmane a immédiatement  souhaité apporter sa contribution.

Elle s’emploie à présenter l’Islam comme une alternative viable aux divers maux sociaux du pays.

Amel Amatullah

Découvrez la suite sur le site de la grande mosquée: http://jamaa-ahlussunnah-bahamas.com/

Réagir à cet article